Bienvenue sur le site officiel de la ville de Triel-sur-Seine (Yvelines)     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Ma Ville > Histoire et Patrimoine

Article

Les monuments de Triel

Quelques lieux historiques :

|center

Au 134 rue Paul Doumer (maison qui vient d’être détruite) était la demeure de Sieur PARNAJON, prévôt du roi au XVIIIème siècle. C’était un lieu de rencontres culturelles.

Au 139, était le Relais de la Poste aux chevaux, en fonction jusqu’en 1873.

Au 159, Perette DUFOUR, une des nourrices de Louis XIV, avait une maison qui lui avait été offerte par le Roi, ainsi qu’une partie des bois de l’Hautil appelée depuis "Bois de la nourrice".

Au 171, à l’emplacement de la Poste actuelle, existait depuis plusieurs siècles un relais de Poste à enseigne de l’Hostellerie de l’image Saint-Martin. Lors de la démolition de celle-ci, il a été découvert des salles souterraines avec plafond en ogive et des souterrains rejoignant probablement la crypte de l’Eglise.

Au 183, angle rue de Seine, ont eu lieu des fouilles pendant plus de 50 ans en vue de rechercher un trésor qui aurait été enterré par Jacques II d’Angleterre, dernier des Stuart. Ces fouilles s’étendirent sur un quadrilatère formé par la rue Paul Doumer, la rue de Seine, et le chemin de Halage. Plusieurs générations de familles participèrent à ces importantes fouilles.

Au 207, actuellement Résidence Beau-Rivage, était au XVIIIème siècle une ancienne ferme sur l’emplacement de laquelle François de la Bastie, Receveur des Finances de Louis XV, fit construire une vaste demeure de près d’un hectare. La Belle Otéro, une des grandes courtisanes du début du siècle, y résida de 1921 à 1926.

Cheverchemont, ancien hameau de Triel était un site recherché par les écrivains, Paul ALEXIS y vécut au XIXème siècle, de même que Jeanne ROZEROT, maîtresse de ZOLA, qui vivait à la villa "Les Framboisiers". Octave MIRBEAU fit construire une maison lui aussi à Cheverchemont. paul FORT, prince des poètes, habita lui à Pissefontaine, et Guy de MAUPASSANT recherchant les bords de Seine, louait un chalet au 203 rue Paul Doumer. Albert ADES, écrivain lui aussi, logeait au n°252. Le site de Triel inspira bien des peintres de renom : Albert MARQUET, DUNOYER de SEGONZAC, MEISSONIER et bien d’autres.

Pissefonfaine conserve des vestiges de la Seigneurie Royale, murs d’enceinte et porche du XIVème siècle, corps de bâtiment, ancienne maison des dames religieuses de Poissy. Ce hameau fut commune libre jusqu’en 1793. Il subsiste la maison de l’ancien Auditoire Royal où se tenait la justice (porte charretière du XVIème siècle).

L’Eglise Saint-Martin : classée, datant du XIIIème siècle et remaniée au cours des siècles suivants. La voûte qui passe sous le chevet est typique. C’est un édifice composite et de plan intérieur irrégulier : la nef du XVème siècle précédée d’un porche, le choeur gothique raccordé par un arc en biais à un nouveau choeur renaissance orné de gargouilles, la tour centrale barlongue à la croisée du transept. En allongeant la voûte, on a tenu à respecter la servitude de la route passant sous le choeur (rue Galande, autrefois Chemin du Roi). Sous la voûte, se trouve une crypte. Les vitraux sont remarquables, signés de ENGUERRAND LEPRINCE et des ses fils et aussi peut-être, de PINAIGRIER. le lutrin est du XVIIème siècle.

La chapelle de l’Hautil date de 1950, et est un don de Madame CAHEN.

Le Pont suspendu sur la Seine, de 200 mètres, mis en service en 1956, remplace le pont à péage mis en service en 1838 et détruit par l’armée française en 1940.

La colline de l’Hautil, son panorama et sa forêt, son parc de verdure aménagé au Château de la Tour, qui recèle le Groupe Astronomique et le remarquable "Parc aux Etoiles", racontant l’Univers et l’Espace. Il est à noter que l’écrivain roumain PANAïT ISTRATI logea à l’Hautil de 1922 à 1927.

La Base de loisir du Val de Seine, située sur la rive gauche, comprend des équipements de sports nautiques, plages, pêche, poney-club, camping, yacht-club, etc.

D’après un texte de Daniel BIGET


Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site officiel de la ville de Triel-sur-Seine (Yvelines) } {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional