site de la ville de Triel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Communiqué sur l’étude sanitaire des anciennes plaines d’épandage

Etude sanitaire des anciennes plaines d’épandage des Yvelines et du Val d’Oise : Triel ne présente aucun risque.

La publication d’une étude sanitaire de l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France (ARS) sur les anciennes plaines d’épandage des Yvelines et du Val d’Oise a pu provoquer de l’inquiétude chez les Triellois. En effet, cette étude fait apparaitre un risque d’exposition au plomb pour les habitants et la plaine de Carrières-Sous-Poissy et Triel-Sur-Seine est concernée par cette étude. Elle précise néanmoins qu’aucun cas de saturnisme n’a été détecté dans ces plaines.

La Ville tient à rappeler que, contrairement à des villes où des parcelles ont été aménagées pour de l’habitat ou des équipements collectifs, Triel n’est que très peu impactée par les risques sanitaires qui sont indiqués par l’ARS. En effet, les parcelles concernées se trouvent en entrée de Ville et sont limitrophes avec Carrières-Sous-Poissy. Aucun bâtiment ni équipement n’y est construit et la partie urbanisée de la Commune en est très éloignée.

Ces risques sanitaires sont donc très réduits à Triel. Néanmoins, les personnes qui utilisent des parcelles dans la Plaine pour une activité de jardinage doivent varier la provenance des fruits et légumes même si les sols ne contiennent pas de plomb. Il est également important de rappeler les gestes simples à mettre en œuvre pour garantir une bonne hygiène au quotidien :

- Lavage fréquent des mains, en particulier avant les repas ou après un contact avec de la terre ;
- Nettoyer régulièrement les sols intérieurs, les balcons et les terrasses ainsi que le rebord des fenêtres ;
- Veiller à un bon équilibre alimentaire en variant la provenance des fruits et légumes ;
- Nettoyer et éplucher les fruits et légumes cultivés dans les jardins.

Enfin, l’ARS indique que « les fruits et légumes peuvent continuer d’être consommés ».

Au moindre doute, il est conseillé de consulter un médecin.

PDF - 4.8 Mo
Télécharger la brochure de l’Agence Régionale de Santé